Hello les enfants !

Un titre un peu provocateur n’est-il pas ? Tant mieux car c’était l’effet escompté… Vous sentez-vous manipulé ? Parfait ! Car c’est bien là ce qui n’a rien à voir avec notre sujet 😄

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de psychologie au moins une fois dans sa vie soit par le biais de magazines féminins, ou des médias. Notez qu’aucune des deux sources n’est plus fiable que d’autres donc autant dire que les consommateurs ont le droit d’oublier tout ce qu’ils croient savoir sur la psychologie de ce fait, ça vaut mieux pour notre crédibilité.

 

HALTE AUX IDÉES REÇUES SUR LA PSYCHOLOGIE !

Avec le temps, j’aurais presque l’impression que tout soit fait pour conserver la psychologie méconnue de tous. Ainsi, pour piqûre de rappel aux jeunes lecteurs :

  • La psychologie est une discipline scientifique dont le but est d’étudier le comportement et les processus mentaux humains normaux et pathologiques sous-jacents afin d’en comprendre les fondements et d’établir des méthodes et techniques thérapeutiques. Je vais là à l’essentiel mais il manque des éléments que vous pourriez très bien rajouter.
  • Psychologie = science ! Ce n’est pas une question de débat c’est un fait donc pour les réfractaires inutiles de monter sur vos grands chevaux. J’accorde toute fois une nuance ; il s’agit bien d’une science molle au même titre que la biologie et les neurosciences, mais science est de constater que c’est une force quand même (les psychanalystes ont vu un double lapsus et pensent déjà que mon syndrome dissociatif est en lien avec la séparation de mes parents lors de ma période d’angoisse de l’étranger à 8 mois ? Arrêtez vos conneries et sortez tout de suite de ce site, bien cordialement).
  • Psychologie ≠ Psychanalyse (Nan mais il est sérieux là ? Eh ouais !)

 

LA PSYCHOLOGIE DU PEUPLE

Des clichés tenaces !

Maintenant, attaquons le vif du sujet ! La psychologie de tous les jours, c’est quoi ? Des membres de votre famille qui vous font tous la même remarque chaque fois que vous leur apprenez que vous êtes étudiant en psychologie ; « Ah tu vas pouvoir m’analyser ! » ou encore « Je vais pouvoir venir te voir quand j’aurais des problèmes ».

J’ai une petite objection à cela ; si toutes les personnes disant cela étaient sérieuses, ça ferait un paquet de monde en consultation psychologique non ? Et nous serions riches ! Cela dit, personne ne fait ce métier pour l’argent sinon je me verrais contraint d’annoncer à cette personne que, soit elle n’a pas compris ce qu’elle faisait, soit elle n’est pas sortie de son délire.

La psychologie dans les médias

Mais la famille ce n’est pas grand-chose à côté de toutes ces séries et films qui donnent une image plus qu’erronée du psychologue ; le divan, le psychologue qui ne dit rien, ou encore celui qui lit presque dans les pensées, celui qui vous conseille sur la gestion de votre vie et j’en oublie… Bon vous l’aurez compris pour certain : divan et psy qui n’en sort pas une pendant 50 minutes, c’est un psychanalyste de la vieille école (oui le vieux de la vieille en effet).

Pour n’en citer que quelques-unes, nous avons Bones bien entendu, ou encore des dérivés de psychologues que l’on pourrait retrouver dans Mentalist, Lie to me, de même que Elementary (qui ne sont pas de mauvaises séries cela dit) qui pourraient faire croire à certaines personnes que ces pratiques soient l’équivalent américain de ce qu’en France nous appelons les psychologues spécialisés en criminologie… Mais non !

De plus, les séries et films ne sont pas les seuls coupables, puisque les sites et magazines féminins en tout genre nous font très mal aussi… Par excellence je citerais le magazine et aussi site internet « Psychologies ». Je ne leur jette pas la pierre (n’allez pas croire cela…) mais plutôt tous les pavés des routes romaines de la Rome antique ! (Et ils sont gros ces pavés…).

Je ne m’y suis pas plongé totalement je l’avoue, mais parfois, dans les salles d’attentes des médecins notamment, je m’amuse à lire quelques articles de « psychologie » contenant des interviews. Peut-être vous aussi avez-vous remarqué qu’il s’agissait bien souvent de psychanalystes, ou de psychologues à orientation analytique à en croire leur discours. Ainsi, il s’agit là d’une bien piètre réduction de notre pratique.

 

LE MÉLI-MÉLO DES PROFESSIONS

Bien entendu cela ne s’arrête pas là, car nous avons aussi toutes les confusions possibles que même certains étudiants font du type psychologue / psychiatre / psychothérapeute / thérapeute / psychopraticien. Ces confusions sont d’ailleurs aisément entretenues par certaines écoles de formations privées, faisant croire à leurs clients que leurs formations sont d’un bon niveau alors qu’elles ne délivrent que des certificats et ne conduisent pas à des métiers reconnus. Pour citer quelques noms de formations nous pouvons retrouver « Thérapeute familial et conjugal », « Psycho-praticien », « Psycho-analyste », « Art-thérapeute ».

J’entends déjà certains cris concernant l’art-thérapie ; oui elle est reconnue, oui elle est utile, oui elle concerne des formations universitaires. Mais dans ce genre d’école, la formation est aussi chère qu’un Diplôme Universitaire, il y a très peu de cours, pas de stage, et des apports de connaissance dont la fiabilité reste à démontrer de A à Z. Donc non je ne cautionnerai jamais ce type de « pseudo-formation ». Donc à vous et vos proches, méfiez-vous de ce que vous entendez, de ce que vous lisez et vérifiez autant que possible les sources de ces informations.

Un petit coup de pouce ?

Les livres universitaires existent en masses, bien sûr il est important d’en vérifier les auteurs (à ne pas confondre avec les livres de « Développement personnel » souvent écrits par des journalistes, des écrivains quelconques qui n’ont aucun lien de près ou de loin à la psychologie) qui doivent être des psychologues (des vrais !) ou des enseignants-chercheurs dans l’idéal.

Aussi méfiez-vous des pratiques douteuses et non validées scientifiquement telles que la Programmation Neuro-Linguistique (PNL que certains connaissent de nom). Enfin, avec internet il est aisé de trouver des sources fiables comme les bases de données scientifiques telles que :

et bien d’autres…

Sans oublier les cours publiés. Petite méthode personnelle ; taper le sujet recherché dans la barre de recherche Google suivit de la mention « pdf ». Le moteur de recherche va vous donner en grande partie des documents pdf qui bien souvent sont logés par des sites de fac ; francophones entre autres (.fr, .be, .ca etc…). Il s’agit de VRAIS cours, alors sautez dessus ! Enfin, il existe aussi les sites officiels du type « le cerveau à tous les niveaux » (réalisés par l’université McGill à Montréal).

 

TOUT LE MONDE PEUT DEVENIR PSYCHOLOGUE

Maintenant que je suis presque certain que vous ne vous laisserez plus berner par la pensée et les avis généraux sur la psychologie, je me permets d’aborder une dernière phrase très fâcheuse à mon goût ; « Tout le monde est un peu psychologue »…

Je ne le dirais qu’une fois alors profitez en bien et prenez votre pieds : « NON ! Nous ne sommes pas tous un peu psychologues ! » (Citation by Moi). Alors en revanche oui j’accorde que beaucoup de monde possède une certaine qualité d’écoute et de compréhension ainsi que de l’empathie envers certains membres de sa famille et ses ami (e)s… MAIS ! (parce que oui, il y a un mais) N’oubliez pas qu’un psychologue est un scientifique, détenteur d’un titre reconnu sur le plan législatif et soumis à des règles de pratiques.

Je ne permettrais pas que l’on généralise et confonde ce pour quoi l’on nous forme pendant 5 ans à l’université, qui est le niveau d’étude le plus élevé du pays, à des compétences normales dont la quasi-totalité de la population dispose grâce à un développement plus que classique.

Sur ce les bébé-psy, j’espère vous avoir apporté des éléments utiles et vous souhaite plein de réussite dans ce domaine merveilleux qu’est la psychologie ! 😉

Au plaisir de pouvoir échanger avec vous chers lecteurs !!

Lucas

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    106
    Partages
  • 106
  •  
  •  
  •  
Lucas Ronat on Linkedin
Lucas Ronat
Psychologue-Neuropsychologue
Psychologue clinicien spécialisé en Neuropsychologie,
Diplômé d'un Master Recherche en Neurosciences, spécialité Neurobiologie, Neurophysiologie, Neuropathologie à l'Aix-Marseille Université.

Je travaille sur les troubles du comportement dans les maladies neurodégénératives, notamment la Dégénérescence Lobaire FrontoTemporale comportementale.
Si vous avez des questions sur la psychologie en général, les neurosciences, la psychopathologie ou la neuropsychologie, entre autres, n'hésitez pas à me contacter sur mon adresse mail. Généralement je réponds dans la journée ;)

4 pensées sur “La psychologie du peuple”

    1. Bonjour Jean-Michel,
      J’en conviens que pour ce qui est de la structure, il n’y en a pas vraiment dans l’article (un vieil article retrouvé que j’avais écrit lors de mes études 😉 ). Pour ce qui est de l’arrogance, elle est faite exprès, à l’époque ce côté provocateur plaisait relativement beaucoup aux lecteurs du magazine étudiant dans lequel l’article était publier. Je comprends que cela ne plaise pas à tout le monde et c’est normal. En tout cas merci pour ce retour je suis preneur de toutes remarques
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.