Tu l’aimes ce titre provocateur ? Si tu lis ces lignes c’est qu’il a su attiré ton attention et j’en suis assez fière. Peut-être même es-tu venu me demander des explications ?

Je vais t’en donner. Expire, inspire, c’est parti ! Je te dis pourquoi si tu souhaites être psychologue, tu ne pourras jamais « guérir » tes patients. Mais avant : disclaimer => je ne suis pas psy et j’ai arrêté mes études de psycho au Master 1 pour me consacrer à ma passion : l’écriture.

Cependant, j’ai suivi quelques séances chez un psychanalyste (quand je voulais devenir psychologue clinicienne). Mais j’ai arrêté, je trouvais ça un peu bizarre, j’en parlerais sûrement dans un article car psychanalyste et psychologue sont deux choses bien différentes, n’est-ce pas ?

 

Le processus de guérison

Donc ceci n’engage que moi : je pense que le processus de guérison est effectué par le patient. Ah, comme je suis logique ! Laisse moi quand même poursuivre.

Qu’est-ce qui motive une personne à consulter ? Évidemment, elle cherche de l’aide. Mais qu’est-ce qu’elle veut ? Elle cherche un lieu, un espace pour aller mieux via un outil magique : le psychologue.

 

Le cadre thérapeutique

Une personne est motivée par sa guérison, par le besoin de changer d’état ; le psy, lui, est l’acteur responsable du cadre thérapeutique de ce changement, mais il n’est pas magicien. Certains faits échappent à son contrôle, dont la guérison, même si il fait son possible pour permettre ce résultat.

Le patient est donc l’acteur principal du changement, dont la responsabilité est en partie lié à son traitement par le psychologue, d’accord ?

En somme, le psychologue est le réceptacle de la souffrance, qui permet au patient, via le traitement apporté et approprié, de la comprendre, de l’accepter, de la contextualiser…etc pour trouver le chemin vers sa propre guérison.

Autrement dit, on a tous les clés pour se soigner et dépasser ses failles psychologiques, seulement parfois elles sont perdus dans les limbes…

 

Se trouver un guide

Bref, on sait tous ce qui est bon pour nous, ce qui va nous sauver ; ce qui va réellement créer un bouleversement dans nos vies.

Parfois c’est tout simplement la souffrance ingérable qui pousse à consulter. Le plus important c’est de comprendre qu’on ne peut pas toujours sortir de l’eau tout seul.

 

La première étape

Il faut avoir le courage d’accepter ses faiblesses et de comprendre ce besoin d’aide. Que serait luke skywalker sans Yoda ? Bon l’objectif n’est pas d’apprendre à utiliser la force mais bien de se trouver un guide.

Pour te donner un plus large exemple (peut-être plus pertinent), penses-tu que les gens qui choisissent un coach sportif ne savent pas qu’il faut faire du sport régulièrement pour être en forme ?

Crois-tu également qu’avec internet et tous les outils actuels, il ne serait pas moins cher de trouver soi-même le meilleur exercice physique pour avoir de beaux abdominaux ?

Bien sûr que si, on le sait tous, mais alors pourquoi prendre un coach à ton avis ? Sans doute car sans lui, sans cette source de motivation, sans ce soutien, impossible d’atteindre nos objectifs !

Le psy, c’est pareil. Tout dépend de toi mais, sans lui, comment faire ?

 

Un psy responsable

Ainsi, tu n’es peut-être pas wonderwoman mais attention, ce n’est pas une raison pour te déresponsabiliser. Tu dois tout faire, donner toutes les clés en ta possession sans préjugé pour offrir le meilleur environnement thérapeutique à ton ou ta patiente.

Comme dans la vidéo présentée ci-dessous, il faudra aussi faire des recherches en fonction de ce qui t’intéresse et des domaines dans lesquels tu souhaites te spécialiter en tant que praticienne.

Voilà où se trouve, à mes yeux, la véritable responsabilité du psychologue.

 

Sur ce,

 

 

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
Lisa El Yacoubi on BloggerLisa El Yacoubi on TwitterLisa El Yacoubi on Wordpress
Lisa El Yacoubi
Passionnée d'écriture, auparavant étudiante en psychologie 😜. Fondatrice des psychodingues.

Une pensée sur “Pourquoi un psy ne te guérira jamais…”

  1. J’ai consulté un psychologue lors de graves problèmes de dépression et d’anxiété, mais il ne m’a jamais apporté de solutions. Pourquoi ? Je pense que c’est parce qu’en grande parti je ne dévoilait pas assez ce que je ressentait, je ne parlais pas de mes problèmes, je les gardait pour moi. Mais lui, au lieu d’essayer de patienter (ce qui doit faire je pense) et d’approfondir à chaque séances, à préférer me pousser à partir. Chose que j’ai faite et aujourd’hui je préfère me soigner seule ! Je ne dis pas que tous les psychologues sont pareils, non, mais à cause de celui-ci j’ai été dégoûtée… Je pense que tu me comprends 🙂
    Bisous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.