Le syndrome de l’imposteur

Catégories Ça parle psycho...

Hello les bébés-psys !

Aujourd’hui on parle d’un ressenti, d’une expérience qui touche beaucoup d’étudiants et de professionnels, voire même beaucoup de personnes en fait.

Une expérience qui peut nous faire sentir illégitime dans notre place, notre poste, notre rôle social, à savoir le syndrome de l’imposteur.

Dans les vidéos 1 et 2, je décris brièvement ses manifestations et caractéristiques, quelques notions d’épidémiologie et quelques notions de prises en charges possibles (quand bien même ce ne soit pas un trouble mental à proprement parler).

Manifestations et caractéristiques du syndrome de l’imposteur

Vidéo 1

 

Recommandations et propositions de prise en charge du syndrome de l’imposteur

Vidéo 2

 

Retour personnel sur le syndrome de l’imposteur

Dans la 3e vidéo je fais davantage part de l’expérience que j’en ai, notamment personnelle, et j’y évoque quelques observations que j’ai pu en faire chez les étudiants.

Vidéo 3

 

Bon visionnage et à très bientôt, ciao ! 😉

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
    269
    Partages
  • 269
  •  
  •  
  •  
Psychologue clinicien spécialisé en Neuropsychologie,
Diplômé d'un Master Recherche en Neurosciences, spécialité Neurobiologie, Neurophysiologie, Neuropathologie à l'Aix-Marseille Université.

Je travaille sur les troubles du comportement dans les maladies neurodégénératives, notamment la Dégénérescence Lobaire FrontoTemporale comportementale.
Si vous avez des questions sur la psychologie en général, les neurosciences, la psychopathologie ou la neuropsychologie, entre autres, n'hésitez pas à me contacter sur mon adresse mail. Généralement je réponds dans la journée ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.