Salut les dingos !
Ceci est un article invité rédigé par le comparateur d’assurance, Bonne assurance. On espère que cela vous aidera à mieux choisir votre mutuelle étudiante et à comprendre le nouveau régime universitaire qui encadre le choix d’une mutuelle.

Vous souhaitez poursuivre ou suivez des études en psychologie, et la mutuelle étudiante vous paraît un sujet flou ? Une nouvelle réforme est en cours concernant la mutuelle santé étudiante. C’est pourquoi nous vous proposons de faire le point aujourd’hui sur cette protection et de vous conseiller sur son utilité et son fonctionnement.

La nouvelle réforme de la mutuelle étudiante en 2019

Avant cette rentrée 2018/2019, l’affiliation à la Sécurité sociale étudiante et à la mutuelle étudiante revenaient jusqu’à 270 € par an pour les étudiants. Cette somme était à régler le jour de votre inscription dans un établissement supérieur. Elle entraînait votre couverture santé pour l’année universitaire à venir.

Aujourd’hui, ce système a évolué. Lors de votre inscription, vous êtes automatiquement rattaché à l’Assurance Maladie soit à la Sécurité sociale comme auparavant. Néanmoins, cette couverture automatique ne suffit pas pour bien vous protéger, c’est pourquoi il va vous falloir souscrire une complémentaire santé, dite aussi mutuelle étudiante, en complément.


NB : Les étudiants en psychologie qui sont, en cette année 2018/2019, en L2, L3, Master 1 ou Master 2 ne sont pas encore dans ce rattachement, mais le seront dès la rentrée prochaine.

La protection santé de l’Assurance Maladie

La Sécurité sociale émet des bases de remboursements sur la plupart des frais de santé et l’Assurance Maladie obligatoire ne les rembourse pas toujours en totalité. De plus, ils ne correspondent pas forcément aux montants des soins facturés par les praticiens que vous consultez. D’où l’intérêt de souscrire une complémentaire santé pour prétendre à de meilleurs remboursements.

Si vous suivez déjà des études supérieures en psychologie, vous devez avoir entendu parler du site Ameli.fr, et même peut-être l’avoir déjà consulté. Ce site de l’Assurance Maladie regroupe plein d’informations sur les frais de santé, des conseils, et vous disposez d’un compte personnel pour suivre vos remboursements. Votre compte est en fait relié à l’activité de votre carte vitale que vous présentez lors de consultations, à la pharmacie, lors de radiologies, etc.

Fonctionnement de la mutuelle santé pour les étudiants

Le terme mutuelle étudiante signifie en réalité le contrat de complémentaire santé proposé par des mutuelles ou des assurances santé. La mutuelle n’est pas obligatoire bien qu’elle puisse s’avérer être très précieuse. En effet, elle vient compléter la prise en charge de vos frais de santé qu’il s’agisse d’une visite médicale, d’un rendez-vous chez le dentiste, de l’achat de nouvelles lunettes, d’une hospitalisation,…

Notez que certains de ces frais de santé peuvent être très onéreux (monture et verres environ 300 €, frais d’hospitalisation des milliers d’euros,…) mieux vaut être bien protégés. En effet, bien que l’Assurance Maladie prenne en général 80 % des frais d’hospitalisation en charge, sans complémentaire santé, vous devez payer de votre poche les 20 % restants. Et ces 20 % peuvent se compter en milliers d’euros…

Mieux vaut donc avoir une mutuelle en complément, laquelle en plus ne vous coûtera pas cher parce que les cotisations évoluent avec l’âge. À la vingtaine, vous pouvez donc prétendre à une bonne couverture pour une cotisation mensuelle aux alentours de 20 €/mois.

Le choix d’une complémentaire santé pour un étudiant

Auparavant, lors de votre inscription en études supérieures de psychologie, vous étiez directement dirigés vers des mutuelles étudiantes régionales. Vous pouviez aussi rester rattachés à la mutuelle de vos parents.

De nos jours, vous avez le choix entre plusieurs mutuelles. Pensez tout d’abord à aborder ce sujet avec vos parents ou votre tuteur légal afin de savoir si vous pouvez rester rattaché à son contrat car la prise en charge peut aller jusqu’à 25 ans. Si oui, c’est parfait ! Si non, à vous de rechercher un contrat de complémentaire santé étudiant.

Nous vous conseillons dans ce cas de comparer plusieurs devis afin de trouver le juste équilibre entre vos garanties personnalisées et votre budget. Nous parlons de garanties personnalisées, car ce contrat doit s’adapter au maximum à vos besoins. Par exemple, si vous avez une très bonne vue, nul besoin d’opter pour une garantie élevée en optique 😉 En revanche, si vous avez une carie et devez faire poser une couronne dans les mois qui viennent alors mieux vaut sélectionner une garantie en dentaire adaptée.

Comprendre vos remboursements santé

Exemple de remboursement lors d’une consultation chez votre médecin traitant

Le prix d’une consultation chez votre médecin traitant (en secteur 1) est fixé actuellement à 25 €. Ces 25 € correspondent à la base du remboursement fixé par la Sécurité Sociale. Cette dernière prend en charge 16,50 € de ce tarif, soit 70 % du BR-SS – 1 € de participation forfaitaire* obligatoire. Il reste donc 7.50 € à votre charge si vous n’avez pas de complémentaire santé.

*La participation forfaitaire s’applique aux patients majeurs, lors de consultations chez le médecin traitant, lors d’analyses biologiques médicales ou lors de radios. Il existe aussi la franchise médicale qui s’applique lorsque vous prenez des médicaments en pharmacie par exemple. Ces franchises ou participations forfaitaires ne concernent pas tous les frais de santé.

Exemple de remboursement d’une prothèse dentaire

Le coût d’une prothèse dentaire dépasse généralement les 350 € pour une base en métal et les 600 € pour une couronne en céramique. La base de remboursement de la Sécurité sociale (BR-SS) est de 107,50 € en 2019. L’Assurance Maladie prend en charge 70 % de ce montant fixé, soit 75,25 €.

Avec des garanties mutuelle de base, votre complémentaire santé prend automatiquement en charge 100 % du BR-SS pour les prothèses dentaires. Soit : 107,50 € – 75,25 € = 32,25 €. Mais pour un devis de dentiste qui avoisine les 350 €, il vous reste beaucoup à ajouter de votre poche. C’est pourquoi si vous pensez avoir besoin de prothèses dentaires durant votre année scolaire, il faudra opter pour une garantie supérieure à 200 % BR-SS, 300 % BR-SS ou plus, voire demander ce que l’on appelle un renfort, pour pouvoir être mieux remboursé.

Pour résumer, chers dingos :

  • La souscription à une mutuelle régionale n’est plus automatique lors de l’inscription, c’est à vous de choisir => appliquer pour tous à la rentrée prochaine
  • Si vous êtes pris en charge par vos parents avec une mutuelle qui répond à vos besoins, inutile d’ajouter cela à vos frais d’inscriptions à la fac.

Quelques liens utiles pour aller plus loin :

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
Les Psychodingues on FacebookLes Psychodingues on InstagramLes Psychodingues on PinterestLes Psychodingues on Twitter
Les Psychodingues
Né le 23 septembre 2011, dans une chambre étudiante et toujours là pour vous proposer des informations, des conseils et autres témoignages sur les études de psychologie et le parcours universitaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.